Le général Faustin Munene, leader de l’Armée de Résistance Populaire, ARP, vient de dissoudre le Secrétariat général de son mouvement, renvoyant ainsi tous les membres du Comité Exécutif de leurs fonctions.

Le général Faustin Munene.La décision a été annoncée en toute discrétion aux membres de l’exécutif par un militaire haut gradé mandaté à cet effet. L’information a été confirmée par le directeur de cabinet du leader de l’ARP, Maitre Michel Kanama qui, par la suite, a émis une note d’information interne y relative.

Selon certaines indiscrétions dans l’entourage du général Faustin Munene, cette décision intervient, après fortes tractations dans le mouvement, suite aux manquements graves constatés dans le comportement de certains membres de l’Exécutif et le manque de transparence dans la gestion des dossiers sensibles qui menaçaient l’unité et affectaient lourdement la crédibilité du mouvement. Cette situation avait créé la désharmonie et conduit la plupart des cadres à se désolidariser du secrétariat général du mouvement qui réclamaient une restructuration.

Par cette grande décision qui est une première du genre dans l’ARP, le général Faustin Munene a voulu envoyer un message fort à tous ses proches collaborateurs et hauts cadres du mouvement. En attendant, il revient que des consultations sont déjà engagées en vue d’une nouvelle équipe qui pourra répondre aux grands défis de la lutte pour la libération totale des institutions nationales prises en otage par le régime d’imposture criminel de Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

D’après les premières impressions de l’opinion recueillies dans les milieux de combattants résistants, les partisans de l’ARP ont salué massivement cette décision qu’ils jugent bien tardive. Néanmoins, cette nouvelle a apaisé le climat explosif qui avait miné le fonctionnement du mouvement cher au général Munene. Cependant, les combattants espèrent voir s’installer une nouvelle équipe compétente capable de répondre aux grands défis de la lutte pour la libération, de reconquérir la confiance populaire et la crédibilité de l’opinion nationale et internationale.

Depuis septembre 2010, le général Faustin Munene s’est exilé au Congo-Brazzaville après avoir échappé à un assassinat perpétré contre sa personne à Kinshasa par la garde prétorienne de Joseph Kabila. Il n’a plus réapparu en public depuis son interview accordée au journaliste Christophe Boisbouvier sur les antennes de Radio France Internationale(RFI) au mois de juillet 2012, au cours de laquelle il avait vaillamment dénoncé les accords d’Addis Abeba, l’incorporation du CNDP de Bosco Ntanganda dans le PPRD de Joseph Kabila, le complot au plan hégémonique de Kigali contre la RDC dont fait partie le président Joseph Kabila depuis plus de dix ans, destiné à  fragiliser  les Forces armées congolaises et rendre tangibles les frontières nationales dans l’est de la  République démocratique du Congo.

Congotribune.com

République Démocratique du Congo

ARMEE DE RESISTANCE POPULAIRE

 

HAUT COMMANDEMENT NATIONAL

Le Commandant en Chef 

DECISION NUMERO 050/ARP/HCN/2013 DU 11 JUIN 2013 PORTANT DISSOLUTION DU SECRETARIAT GENERAL  ET DU COMITE EXECUTIF DE L’ARMEE DE RESISTANCE POPULAIRE(ARP).

Le Commandant en Chef de l’Armée de Résistance Populaire, ARP en sigle ; Vu les textes du 4 janvier 2010 créant l’Armée de Résistance Populaire, ARP en sigle, comme plate-forme politico-militaire pour la libération totale de la République Démocratique du Congo(RDC) ; Vu tel que modifiée la décision 002/ARP/HCN/2012 du 23 mai 2012 portant restructuration des organes de l’Armée de Résistance Populaire(ARP); Vu la nouvelle configuration des organes tel que définie et prévue par les Statuts; Pour garantir une organisation harmonieuse et assurer l’efficacité du fonctionnement des structures et des organes du mouvement ; Vu la nécessité et l’urgence ;  DECIDE : ARTICLE 1ER : Le Secrétariat  général  et  le Comité Exécutif National de l’Armée de Résistance Populaire(ARP) sont dissouts. ARTICLE 2ème La présente décision sort ses effets à la date de sa signature et abroge toutes les dispositions antérieures qui lui sont contraires.

Fait à Brazzaville, le 11 juin 2013. 

Général BENOIT-FAUSTIN MUNENE 

COMMANDANT EN CHEF

DE L’ARMEE DE RESISTANCE POPULAIRE, ARP.