Une exposition d’ouvrages bibliophiliques ayant pour thème le jardin se tient à la Fondation Martin Bodmer, près de Genève, jusqu’au 9 septembre

Genève, avec son canton, s’enorgueillit à juste titre de son lac, avec son si décoratif jet d’eau, de son hôtellerie luxueuse – mais que ne fréquentent pas seulement de simples touristes fortunés – et de la ponctualité proverbiale des trains qui la desservent. On pourrait y ajouter quelques jardins, à commencer par son jardin botanique. Et une institution culturelle aussi précieuse que la Fondation Martin Bodmer. Son créateur, Martin Bodmer (1899-1971), était le descendant d’une (très) riche famille zurichoise ayant fait fortune dans le drap. Cultivé et ayant le goût des livres, il fit très tôt l’acquisition d’ouvrages rares, et se donna pour but de constituer une bibliothèque de la Weltliteratur, la littérature universelle. Avec, dans son panthéon, Homère, la Bible, Dante, Shakespeare – et Goethe, bien sûr.

La fortune personnelle s’accommandant des passions dévorantes, Martin Bodmer (à côté de son activité bénévole au Comité international de la Croix-Rouge) accumula une collection exceptionnelle d’ouvrages uniques par leur rareté, leur histoire ou leurs qualités esthétiques. Elle est actuellement constituée de 150 000 pièces, de centaines de manuscrits et d’autographes, conservés dans les locaux de la fondation, établie en 1971. Celle-ci est abritée depuis 2003 dans le superbe bâtiment conçu par l’architecte suisse Mario Botta à Cologny, une commune du canton de Genève où résident également… quelques oligarques russes et de nombreux exilés fiscaux. Mais où vécut aussi un autre passionné : l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier, auteur d’un Usage du monde publiéà compte d’auteur.

Le noyau de la présente exposition, « Des jardins & des livres », est constitué d’ouvrages acquis par Martin Bodmer, complété par des prêts de particuliers ou d’institutions comme les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève. Elle succède à un « Sade, un athée en amour », un « Frankenstein créé des ténèbres » – son auteure, Marie…

Lisez l’article a la source