Le club français était sous surveillance après avoir dépensé près de 400 millions d’euros pendant l’été 2017.

Le Paris-Saint-Germain était depuis plusieurs mois dans le collimateur de l’UEFA pour n’avoir pas respecté le fair-play financier après les transferts de Neymar (222 millions d’euros) et Kylian Mbappé (prêté avec option d’achat obligatoire de 180 millions d’euros) en 2017.

Après enquête, l’instance du football européen a annoncé, mercredi 13 juin, qu’il n’y aura aucune sanction contre le club parisien. L’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) a analysé les années comptables 2015, 2015 et 2017 du PSG et a conclu que le mécanisme de fair-play financier, en vertu duquel les équipes européennes ne peuvent dépenser plus qu’elles ne gagnent sous peine de sanction, avait été respecté.

L’ICFC a tout de même prévenu le fonds Qatar Sports Investments, propriétaire du PSG, que « l’impact financier des activités de transfert de l’été 2017 » sur l’année 2018 restait sous surveillance.

Lire aussi :
 

Les grands travaux du PSG

Lisez l’article a la source