Dans un rapport publié vendredi 21 juillet, l’ONG Global Witness soutient que 750 millions de dollars américains de recettes minières versées par des entreprise minières aux administrations fiscales et entreprises minières publiques de la RDC ont échappé au Trésor public entre 2013 et 2015.

Ce rapport intitulé «Distributeur automatique de billets du régime» analyse les données de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) au cours de cette période.

«Certaines des transactions que nous avons examinées semblent attribuer à ces administrations le rôle de  distributeur automatique de billets du régime de Kabila», explique Pete Jones, responsable de campagne de l’ONG.

«Depuis des années, ajoute Pete Jones, Global Witness et d’autres acteurs documentent les fuites de recettes du secteur minier congolais vers des sociétés-écrans offshore. Nous constatons désormais que même des recettes versées à des organismes d’État au Congo se volatilisent avant même d’atteindre les comptes du Trésor public.»

Le rapport met notamment en cause la Gécamines, principale entreprise minière publique de la RDC.

A en croire Global Witness, la Gécamines «perçoit plus de cent millions de dollars par an de la part d’entreprises privées du secteur minier congolais, mais semble n’en reverser qu’une infime partie aux caisses de l’État».

Radiookapi