Plusieurs jeunes identifiés par certains comme des étudiants et par d’autres comme des membres du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) ont brulé ce mercredi dans la matinée à Kananga des pneus aux environs du marché Katoka avant de se disperser à l’arrivée de la police.
 
Ils protestaient contre le calendrier électoral de la CENI qui fixe la présidentielle en décembre 2018 et exigeaient l’alternance démocratique, ont rapporté à Radio Okapi des témoins.
 
Des pneus ont également été brulés au Rond-point Cercle, situé non loin du quartier général de la MONUSCO. D’après des sources sur place, il n’y a pas eu d’accrochages entre les manifestants et les forces de l’ordre.
 
Ces sources affirment cependant avoir noté une présence inhabituelle des policiers au niveau du bureau officiel du gouverneur de province ainsi qu’aux abords des installations de la Commission électorale nationale indépendante.
 
Certaines activités ralenties
 
Certaines activités ont tourné au ralenti dans la ville. Au marché central notamment, plusieurs  commerces ont ouvert tardivement.

La plupart des écoles de Kananga ont en revanche ouvert aux heures habituelles et accueilli les élèves. Les banques ainsi que des entreprises publiques et privés implantées dans la ville ont également fonctionné comme à l’accoutumée.
 
Radiookapi.net