LE MONDE

Durée : 01:49 |

Simone Gbagbo, ex-première dame ivoirienne, a été libérée mercredi 8 août, deux jours après l’amnistie annoncée par le président Alassane Ouattara pour favoriser la réconciliation en Côte d’Ivoire. En 2015, la « dame de fer » a été condamnée à vingt ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat après la crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait 3 000 morts. Elle était également accusée de crimes contre l’humanité. Son époux, l’ancien président Laurent Gbagbo, est lui toujours détenu à la Cour pénale internationale (CPI). Il est jugé pour crimes contre l’humanité commis durant la crise qui a suivi l’élection de son rival, l’actuel président Alassane Ouattara.

Lisez l’article a la source