Les développeurs d’énergies renouvelables commencent à bouder le royaume chérifien. Ils reprochent à l’agence Masen de confier la quasi-totalité de ses projets aux saoudiens d’Acwa Power.

À la grand-messe de l’énergie électrique continentale, l’Africa Energy Forum (AEF) à Maurice (19 au 22 juin), les efforts déployés par la délégation marocaine pour attirer la lumière n’ont pas franchement rencontré le succès escompté. Le panel du 21 juin consacré exclusivement au dispositif en vigueur dans le royaume n’a rassemblé qu’une trentaine de curieux contre plus d’une centaine pour ceux portant sur le Nigeria ou le Ghana. Un contraste d’autant plus saisissant qu’en juin 2017, à Copenhague, lors de la même conférence, les deux panels marocains avaient suscité une très grande affluence.

Un an plus tard, la donne a changé. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym) et ancienne ministre de l’Énergie (2007-2012), a pourtant déroulé une stratégie aussi claire que convaincante en matière de mix énergétique et d’opportunités

Lisez l’article a la source