L’historien Elikia M’Bokolo explique ici les raisons qui l’ont poussé à rejoindre le Front commun pour le Congo, qui soutient Jospeh Kabila en RDC.

Serais-je le concepteur ou l’âme secrète du Front commun pour le Congo ? Au vu des réactions violentes et bassement injurieuses qu’a suscitées mon adhésion à la Charte constitutionnelle de cette nouvelle force politique, on pourrait le croire. Pourtant, je n’en suis que le 100e signataire, en tant que « personnalité indépendante », sur une longue liste de quelques centaines de personnes, partis et associations.

Dois-je rappeler que je suis un homme libre, qui ne reconnaît à personne le droit de lui dicter sa pensée, ses opinions, ses choix, ses actes ? Dois-je aussi rappeler que le temps terrible du parti unique et de la pensée unique a sombré avec la chute sans honneurs de la République mobutiste ?

Lisez l’article a la source