L’année footballistique a été riche en « événements ». Retour sur dix moments-clés de ces douze derniers mois.

Le PSG peine en Europe…

Les rêves de grandeur du PSG se brisent une nouvelle fois au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions. En dépit d’un recrutement XXL lors du mercato estival, avec les arrivées de Kylian Mbappé en provenance de Monaco et du Brésilien Neymar du FC Barcelone, le PSG n’arrive pas à briser le plafond de verre qui le sépare des plus grands clubs européens. Le Real Madrid de Zinédine Zidane s’impose 3 à 1 lors du match aller, le 14 février, avec deux buts inscrits dans les dix dernières minutes de la rencontre alors que le PSG avait su tenir tête aux Madrilènes. Tout le monde pense que Paris a les capacités de renverser le score du match aller, mais Neymar, recruté pour franchir ce fameux palier en Ligue des champions, se blesse avant le match retour. Sans son Brésilien, le PSG s’incline finalement 2 à 1. Cette défaite va précipiter le départ de l’entraîneur Unay Emery, remplacé durant l’été par Thomas Tuchel.

Lire aussi Ligue des champions : la défaite du PSG, pari perdu d’Unai Emery

… mais sans rival en France

Et de sept pour le PSG. Si le club parisien peine sur la scène européenne, il n’a eu aucune peine à reconquérir le titre de champion de France, le septième de son histoire, après avoir laissé échapper le trophée à Monaco la saison précédente. Le PSG termine avec 13 points d’avance sur son dauphin monégasque, et sur Lyon. Le Paris-Saint-Germain s’est également offert son troisième quadruplé, en remportant tous les titres possibles en France (Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Trophée des champions).

Lire aussi Ligue 1 : le PSG, champion précoce

Médiapro débarque en Ligue 1

Coup de tonnerre sur le marché audiovisuel, en mai, avec l’annonce de l’arrivée du groupe espagnol Mediapro en France. Les résultats de l’appel d’offres des droits télévisuels de la Ligue 1 créent la surprise en laissant Canal+ (actuel diffuseur avec BeIN) sur le carreau. Le contrat des droits de la Ligue 1 2020-2024 s’élèvera à 1,153 milliard d’euros par an, en hausse de plus de 60 % par rapport à la période précédente. Un nouvel acteur dans un paysage audiovisuel en pleine recomposition, et un nouvel abonnement à contracter dans deux ans pour des téléspectateurs déjà contraints de s’adapter avec l’arrivée de RMC Sport, diffuseur des matchs de Ligue des champions.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Mediapro veut faire « grandir » le foot en France

L’OM en finale de la Ligue Europa

Tout a commencé dans un Stade-Vélodrome déserté, devant à peine 10 000 spectateurs, face aux Turcs de Konyaspor. Tout s’est terminé au Groupama Stadium de Lyon face à l’Atlético Madrid, en finale de la Ligue Europa, le 16 mai. L’Olympique de Marseille a atteint la cinquième finale européenne de son histoire, mais la dernière marche était trop haute : privé rapidement sur blessure de son capitaine Dimitri Payet, l’OM s’est incliné en finale de l’Europa League, sur un doublé d’Antoine Griezmann pour l’Atlético Madrid (3-0). La logique sportive a été respectée et l’« Atléti » a brisé le rêve marseillais d’un deuxième sacre européen, vingt-cinq ans après la victoire en Ligue des champions face au Milan AC.

Lire aussi OM-Atlético : le rêve européen de Marseille se brise en finale de la Ligue Europa

L’OL règne sur le football féminin

L’Olympique lyonnais, déjà double tenant du titre, est devenu le club le plus titré de l’histoire de la Ligue des champions féminine de football, en remportant, le 24 mai face à Wolfsburg, son cinquième titre dans cette compétition (2011, 2012, 2016, 2017, 2018). Le match a longtemps été indécis et sans but dans le temps réglementaire avant de voir les Lyonnaises faire la différence lors d’une prolongation riche en rebondissements pour les Gones qui se sont finalement imposées 4 à 1.

Lire aussi Ligue des champions féminine : le sacre de l’Olympique lyonnais

Le Real Madrid fait le triplé, Zidane et Ronaldo s’en vont

Finale de la Ligue des champions, le 26 mai à Kiev : le Real Madrid bat Liverpool 3-1 pour décrocher la treizième C1 de l’histoire du club, la troisième d’affilée sous la direction de Zinédine Zidane. Mais les supporteurs madrilènes n’ont pas le temps de savourer. Cinq jours après, « Zizou » surprend son monde en annonçant son départ après deux ans et demi de triomphes (9 trophées sur 13 possibles). Il sera suivi par la star de l’équipe, Cristiano Ronaldo, transférée dans le club italien de la Juventus Turin pour 100 millions d’euros.

Zidane sera remplacé par Julen Lopetegui (52 ans), alors sélectionneur de l’Espagne en pleine préparation du Mondial : le Basque est débauché, et aussitôt renvoyé de son poste de sélectionneur par la fédération espagnole au prix d’un psychodrame en mondovision à deux jours du Mondial en Russie. Il sera rapidement remplacé par l’Argentin Solari après le début de saison poussif du Real Madrid. Une nouvelle ère s’ouvre pour le Real Madrid.

Lire aussi Ligue des champions : Zinédine Zidane, entraîneur trois étoiles

La France remporte la Coupe du monde

Vingt ans après le premier titre mondial conquis par la France, les Bleus ajoutent une deuxième étoile à leur maillot. Après un premier tour poussif (petites victoires contre l’Australie et le Pérou, match nul face au Danemark), l’équipe monte en puissance lors des phases à élimination directe, et notamment lors de la victoire en huitièmes de finale face à l’Argentine (4-3) qui révèle aux yeux du monde entier la nouvelle pépite du football mondial, auteur d’un doublé dans cette rencontre, Kylian Mbappé.

Les hommes de Didier Deschamps vont ensuite venir à bout de l’Uruguay (2-0) en quarts de finale, puis de la Belgique en demi-finales (1-0). Vainqueur de la Croatie en finale (4-1), l’équipe de France de Didier Deschamps se retrouve sur le toit du monde le 15 juillet à Moscou.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Didier Deschamps : « Si le football, c’est avoir le ballon pour se faire des “papasses”… »

L’Allemagne accueillera l’Euro 2024

Sans surprise, l’Allemagne, qui était en concurrence avec la Turquie, a été désignée le 27 septembre par l’UEFA pour organiser l’Euro 2024 de football. La dernière grande compétition organisée par l’Allemagne était le Mondial 2006. L’Allemagne de l’Ouest avait déjà organisé l’Euro en 1988, mais c’était avant la réunification avec l’Est.

Lire aussi L’Euro 2024 de football aura lieu en Allemagne

Modric et Hegerberg, Ballon(s) d’or

Un vent nouveau souffle sur le football mondial. Le Croate Luka Modric a mis fin à l’hégémonie de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi en remportant, le 3 décembre, le Ballon d’or devant le Portugais et le Français Antoine Griezmann. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real et finaliste de la Coupe du monde avec la Croatie, le milieu de terrain.

Lire aussi Ballon d’or 2018 : Luka Modric, la victoire du jeu sur les chiffres

Cette 65e édition du Ballon d’or a également vu la remise du premier Ballon d’or féminin de l’histoire à la joueuse norvégienne de l’OL, Ada Hegerberg. Kylian Mbappé remporte, lui, le trophée du meilleur joueur de moins de 21 ans.

Lire aussi Football : Ada Hegerberg remporte le premier Ballon d’or féminin

River Plate remporte la Copa Libertadores

River Plate a remporté, le 9 décembre, sa quatrième Copa Libertadores, après avoir battu en prolongation Boca Juniors (3-1) lors la finale retour entre les deux grands rivaux du football argentin, à l’issue d’un match tendu et placé sous haute surveillance après avoir été délocalisé à Madrid à la suite de violences en Argentine avant le match retour. Ce dénouement a mis un terme à un long feuilleton qui a durablement entaché l’image de l’Argentine, apparue incapable d’organiser sur son sol la « finale du siècle » entre les deux clubs les plus populaires du pays.

Lire aussi La finale de la Copa Libertadores, loin des yeux, loin du cœur

L’origine de l’article >>