Environ 180 000 Congolais sont rentrés d’Angola par les principaux postes frontaliers du Kasaï entre le 1er et le 10 octobre, a annoncé vendredi 12 octobre le gouverneur de cette province, Marc Manyanga. Ce dernier revenait d’une visite de 24 heures à Kamako, par où de nombreux Congolais expulsés d’Angola sont rentrés ces derniers jours.
 
Selon Marc Manyanga, la situation des expulsés d’Angola est très préoccupante. « Si vous prenez seulement la province de Kasaï, il y a plus 385 km de frontières avec l’Angola, Lunda Norte, et si on considère les huit postes frontaliers principaux, du 1er octobre au 10 octobre, il y a eu à peu près 180.782 personnes qui ont traversé », a-t-il détaillé.
 
/sites/default/files/2018-10/121018-p-f-kanangagouverneur-manyanga.mp3
 
Deux comités de crise ont été mis en place, l’un dans la cité de Kamako et dans la ville de Tshikapa, d’après la même source. Ils « devront travailler en cohérence avec le gouvernement central parce que vous savez qu’il y a un fonds humanitaire qui a été mis en place par la présidence de la République ».

L’origine de l’article >>