Ne s’étant pas présenté à une convocation de la justice, le roi de la rumba congolaise, Koffi Olomidé, est désormais visé par « un mandat d’amener ».

Déjà poursuivi en France pour agression sexuelle sur quatre de ses danseuses, Koffi Olomidé, 62 ans, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. C’est à présent la juge zambienne Mwandu Sakala qui a prononcé « un mandat d’amener » à l’encontre du roi de la rumba congolaise, car il ne s’était pas présenté à une convocation de la justice.


>>> À LIRE – RD Congo : Koffi Olomidé a-t-il commis le dérapage de trop ?


Le musicien est accusé d’avoir frappé et blessé un photojournaliste rwandais, à Lusaka, en 2012. Ses excuses publiques n’auront donc pas suffi…

L’origine de l’article >>