« Nous ne pouvons pas accepter ces résultats. Ils sont fabriqués » a déclaré Martin Fayulu au micro du journaliste de la RTBF Jean-François Herbecq ce jeudi matin. Martin Fayulu est arrivé deuxième avec 34% des voix, derrière Félix Tshisekedi (38% des voix), à l’élection présidentielle selon les résultats provisoires proclamés dans la nuit par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

« Le peuple congolais connait les résultats. Ce qui a été affiché après le dépouillement, c’est ça que les Congolais attendaient.
Le peuple veut sa victoire et nous allons préserver la victoire. Je vous parle avec beaucoup de sérénité et d’assurance. On ne leur permettra pas de voler la victoire du peuple. »

Allez-vous faire un recours? a-t-on demandé à plusieurs reprises à Martin Fayulu. Il n’a pas répondu directement à la question. Il a préféré évoquer les 7 millions de voix de Félix Tshisekedi « qu’il n’a pas ».

Martin Fayulu soupçonne un accord entre Félix Tshisekedi et le pouvoir: « Ces gens travaillent ensemble contre la population congolaise. Et ça, c’est extrêmement grave. »

Dans une interview à Radio France Internationale, Martin Fayulu a également parlé d’un « putsch électoral »: « Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes. C’est un véritable putsch électoral, c’est incompréhensible », a-t-il déclaré à nos confrères.

(Avec Rtbf)