La Ligue de football professionnel (LFP) a décidé, vendredi 7 décembre, de reprogrammer au 15 et 16 janvier 2019 les six matchs de la 17e journée qui devaient avoir lieu ce vendredi soir et samedi 8 décembre, mais qui ont été annulés par décision préfectorale en raison des manifestations de « gilets jaunes » mobilisant les forces de l’ordre.

La LFP n’a pas voulu reporter l’ensemble des matchs prévus ce week-end. Elle avait écarté cette option dès hier. « On a en débattu entre nous et très vite il a été acté qu’il ne fallait pas décaler toute la journée », a expliqué Nathalie Boy de la Tour dans un entretien à L’Equipe.

Les rencontres AS Monaco-OGC Nice (qui étaient prévues vendredi 7 décembre en soirée) et AS Saint-Etienne – Olympique de Marseille (qui était prévue samedi) « se dérouleront le mercredi 16 janvier à un horaire qui reste à déterminer, en raison de la programmation d’Olympique de Marseille – AS Monaco le dimanche 13 janvier », a expliqué la Ligue dans un communiqué.

Les quatre autres rencontres (PSG-Montpellier, Toulouse-Lyon, Angers-Bordeaux et Nîmes-Nantes) « seront fixées le 15 ou 16 janvier après discussion avec les diffuseurs officiels de la Ligue 1 Conforama », a ajouté la LFP.

Après l’annonce du report du match contre Montpellier, la direction du PSG avait fait part de sa volonté de ne pas reporter sa tournée hivernale prévue au Qatar mi-janvier, qui lui permet notamment de justifier son très décrié contrat avec QTA, l’office de tourisme de l’émirat.

L’origine de l’article >>