La Communauté économique de l’Afrique australe et orientale (COMESA) et le ministère de Genre et Famille ontlancé jeudi à Kinshasa le projet « 50 millions de femmes africaines ont la parole », couvrant 36 Etats membres du COMESA, de l’EAC et de la CEDEAO.

Le projet a été lancé au cours d’un atelier sur l’autonomisation des femmes entrepreneurs congolaises. Selon Mekia Mahomed, Comesa Senior Officer Gender Mainstreaning et cheffe de la délégation du COMESA, le projet vise à créer une plate-forme numérique devant permettre aux femmes entrepreneures africaines de communiquer entre elles.

/sites/default/files/2018-10/121018-p-f-kinlancement50millionsdefemmesafricainesontlaparole-00.mp3

Ce projet est triennal (septembre 2017-décembre 2020). Il est financé par la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 12,4 millions de dollars américains.
 

L’origine de l’article >>