Malgré le report des scrutins au 30 décembre, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) assure qu’elle publiera les premières tendances de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) 48 heures après le vote. Mode d’emploi.

C’est un dispositif innovant et complexe. S’il n’a pas été utilisé lors des deux premiers cycles électoraux, en 2006 et en 2011, il aurait le mérite de « garantir la transparence et la vérité des urnes », assure la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Son président, Corneille Nangaa, en est fier, car selon lui ce « schéma 3 » (voir ci-dessous), que certains osent comparer – en rigolant – au célèbre « tableau de Mendeleïev », lui permettra de publier les premières tendances 48 heures seulement après la tenue des scrutins. Comment est-ce possible, dans cet immense pays qu’est la RDC ? Est-ce grâce aux données électroniques collectées, pendant le vote, par les machines à voter ?

L’origine de l’article >>