Après avoir lancé plusieurs projets, le constructeur allemand présente la stratégie qu’il compte mettre en œuvre sur le continent. Entretien avec son patron au sud du Sahara.

Il y a désormais un « Monsieur Afrique » chez le géant automobile allemand Volkswagen. Thomas Schaefer se définit comme un « spécialiste des marchés émergents » et se dit « à moitié sud-africain », puisqu’il a épousé une native de la nation Arc-en-Ciel. L’ingénieur allemand a été responsable qualité, puis directeur d’usine pour Mercedes en Afrique du Sud de 1998 à 2002.

Après un passage en Malaisie, il est devenu patron des projets industriels du groupe Daimler – qui détient Mercedes – pour les pays émergents. Il a été recruté par Volkswagen pour des fonctions similaires en 2012, avant de revenir en Afrique du Sud. Directeur général de Volkswagen Afrique du Sud depuis 2015, il a pris également en charge, un an plus tard, la région Afrique subsaharienne.

Jeune Afrique : Volkswagen s’exprime désormais publiquement sur ses ambitions en Afrique, ce qui n’était pas le cas il y a encore

L’origine de l’article >>